Konstantin Velychko
Ostéopathe à Senlis
Konstantin Velychko
Ostéopathe à Senlis

ostéopathie

J’ai découvert récemment un reportage sur les fascias qui m’a vraiment passionné. J’en parle régulièrement pendant mes consultations puisque je travaille énormément dessus pour soulager vos douleurs. J’ai donc décidé de rédiger un petit article sur ce fameux fascia car parfois cela peut sembler confus pour les patients.

Par ailleurs, je vous invite fortement à regarder le reportage en question car cet article n'est qu'une simple synthèse.

Fascinants fascias : les allies secrets de notre organisme

Définition du fascia

Comme vous le savez, l’ostéopathie s’intéresse à la globalité du corps. Par conséquent, comprendre l’anatomie et le fonctionnement du fascia est d’une importance cruciale pour un ostéopathe.

Le fascia est un tissu composé de collagène, d’eau et de fibres d’élastine. Il est présent sur tout le corps et est situé directement sous la peau. Le fascia entoure et délimite l’ensemble de vos muscles, des plus superficiels aux plus profonds. Il en fait de même pour tous nos organes. De plus, ce tissu constitue aussi nos ligaments, le périoste, la paroi des vaisseaux sanguins ainsi que des nerfs, et même les os ! Sa résistance et sa composition varient en fonction de l’endroit du corps. C’est un tissu tridimensionnel qui met en lien toutes les structures du corps et garantit une interactivité entre elles.

Rôles du fascia

  • Support : il sert de soutien aux autres éléments du corps humain. Si on pouvait enlever toutes les structures hormis le fascia, et bien notre corps garderait son apparence normale !
  • Nutrition : de par son lien avec les vaisseaux sanguins, il permet l’apport en nutriments pour toutes les autres structures du corps.
  • Adaptation aux contraintes : le fascia change sa nature histologique en fonction des contraintes qu’il subit. Plus il est sous tension plus il se rigidifie.
  • Transmetteur de tensions : c’est là que la santé du fascia prend tout son sens. Il est organisé sous forme de chaînes fasciales qui parcourent tout le corps. Si une partie de cette chaîne est lésée, on peut facilement retrouver des dysfonctionnements à distance de la lésion. L’image ci-dessous illustre tout à fait ce dont je parle. Voici la réaction du fascia en cas de traumatisme, ici sur l'épaule droite ou le genou gauche.
  • Protection : le fascia agit comme un bouclier pour les autres structures de notre corps. C’est lui qui est traumatisé en premier lors d’une agression (traumatisme, choc, mouvements répétitifs etc…). Sa structure élastique lui permet d’atténuer les contraintes et de les répartir équitablement.
  • Mouvement : il forme un plan de glissement entre les muscles et leur permet de bouger les uns par rapport aux autres sans frottements.

Le fascia en ostéopathie

D’après les différentes fonctions du fascia citées plus haut, on peut dire sans trop exagérer que c’est un véritable miroir de l’état de notre corps !

Par conséquent, en ostéopathie on va rechercher les dysfonctionnements du fascia caractérisées principalement par une augmentation de densité et une perte d’élasticité. Ces dysfonctions peuvent évidemment être à l’origine d’une douleur locale (située au niveau du tissu) ou bien à distance. Le but étant donc de remonter la chaîne fasciale lésionnelle et trouver l’origine de votre douleur.

La correction de la lésion se fera avec des techniques douces, dites « tissulaires » ou « fonctionnelles ». La libération des fascias améliore directement la mobilité de l’articulation ou de l’organe correspondant. En ce qui concerne la douleur, celle-ci peut diminuer soit immédiatement soit au bout de quelques heures.

Par ailleurs, pensez à vous hydrater ! Le fascia adore l'eau !


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.